Rise of Omegas

Suite de Miyagawa
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cameron - Naoko - Les enfants de la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naoko Fujii
Admin


Messages : 13
Date d'inscription : 21/03/2016
Age : 20

MessageSujet: Cameron - Naoko - Les enfants de la nuit.   Dim 17 Avr - 4:37

Eyisz: *Cameron avait passer toute la journée a travailler sur un moyen d'installé un réseau internet dans son cabanon en vaint qu'il en était presque déséspéré. Plus tard dans la nuit alors qu'il était partit se faire un encas dans les cuisines, il tomba nez à nez avec une feuille de papier pafumé, indiquant que Naoko avait obtenue des pass VIP pour un bar branché. La petite note indiquait le nom de l'endroit, sa position géographique leurs a laquel s'y rendre & les coordonées de téléportation, Cameron memorisa donc les information et il parti se changer. Une paire de boots en daim couleur Camel, un pantalon noir simili cuir, avec quelques fausses déchirures sur les jambes et les genoux, une ceinture noire ornée d'une magnifique boucle de ceinture & enfin un ensemble trois pieces de prestige couvrait son torse. Une chemise blanche elegante taillé a la perfection avec de sublimes boucles de manchettes, un petit tricot en soie noir leger comme une plume, et un charmant noeud papillon rougeatre. Il était déja minuit passé, mais on ne sait pourquoi Monsieur avait mis une paire de lunettes de soleil, comme toujours en fait. Après être parfumé, et un pochon d'herbe bien caché dans son caleçon, Cameron avait prit la direction de la salle de teleportation. Lui qui vu qu'il était déjà bien en retard se demanda s'il resterait du monde, et il se téléporta. Une fois arrivé dans se superbe bar ou tout lui serait offert gratuitement pour toute la nuit, il en profita pour se dirigé vers le bar, lui qui ne voyait personne puis il commanda un premier Martini royale frappé, sans glaçon avec deux olives et un leger coulis de grenadine, pour le petit gouts sucré. C'est après sa commande que le jeune homme prit place dans un box vide, astucieusement couvert d'un rideaux de velour pourpre, scintillant aux lumières de la salle.* Bon, et bien je n'ai encore vu personne, ésperont qu'ils ne soient pas deja tous partit.
lYuiki: *Naoko était arrivée dans le bar à 22h03. Elle avait attaché Axel, comme à son habitude. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser le garçon en liberté sans qu'elle ne soit dans les parages. Pour une fois, elle avait l'envie de s'amuser, le monde pouvait compter sur d'autre héros. Elle s'était donc rendu dans le bar qui était assez calme. Pourtant il n'avait pas été privatisé. Elle se dirigea alors vers la barmen, grande, brune, des yeux ambres et un sourire enjoleur. Elle la connaissait depuis maintenant 2ans mais n'avait que très peu de contact avec elle, le plus souvent par radio pour des ordre de mission. Une femme très belle, élégante, et qui inspire le respect. Elle n'était peut être pas des plus forte, a vrai dire elle n'avait même pas de pouvoir, mais pourtant, elle faisait froid dans le dos. La millenium avait donc commencé la discussion, discussion qui avait terminé par une semi fermeture du bar, et une privatisation "erotique". Les deux femmes s'étaient rendus dans le coin "privé", la ou se passait habituellement les ebats avec les prostituées pour faire leur affaire. Ca avait duré environ deux heures avant que Naoko et la gérante ne ressortent. L'une était essouflée et debraillé, l'autre avait toujours son air serein sur le visage, même si on pouvait la voir plus detendue que d'habitude. Elle s'était dit qu'elle aurait du faire ça bien avant. Ca lui avait tant manqué. Elle avait donc suivit sa compagne d'un soir près du bar pour commander des shooter de vodka qu'elle s'enfila comme du petit lait. De toute façon ce n'est pas comme si elle pouvait faire un coma ethylique, son KI l'en empecherait. Elle pouvait tout de même sentir l'ebriété, mais pour cela, elle devait empecher son KI d'effacer l'alcool de son organisme.*
Eyisz: *Cameron avait bus un premier verre, puis un deuxieme, puis il avait décidé de changer de box, pour acceder au coin fumeurs. Un box semblable, caché aussi des gens par un charmant rideaux, mais sur cette table, il y avait cette fois un cendrier, une carte des diverses boissons et plats proposé par le bar, et une tablette tactile en plus d'une longue barre de verre qui terminait sa course contre le plafond. Cameron commanda alors une bouteille, un Magnum de Boulvedere Vodka. Il avait commencé a roulé un premier joint puis il s'était servis de la tablette pour faire défilé les photos et commander une Hotesse. Voila que quelques minutes étaient passées et dans le box, si l'ont était a l'interieur, on pouvait voir Cameron buvant tranquillment dans sa bouteille au goulot, fumant bouffée par bouffée, tout en regardant calmement et avec charma la charmante Ukrainiene pulpeuse et aux formes genereuses, qui dansait face à lui légèrement habillé d'une tenue 3 pièces comprennant corset en soie, tanga éfilé & pack jartelles. Tout était tranquille, il avait prit l'abitude de ce genre de soirées durant ses mission a travers le monde, et il adorait aussi bien l'alcool que la drogue ou les femmes. Il ne pouvait pas sentir de Ki autre que le sien car le bar était truffé de brouilleurs instalé par la resistance. Mais avant de changer de coins il avait apperçus Naoko sortir d'une piece qui ne lui était pas inconnus avec une femme déparaillé. Il en avait donc conclus que la demoiselle aimait la compagnie des jolies femmes. Cameron, qui avait participé a une mission avec Naoko savait qu'elle pouvait écouté les pensées des gens si elle se concentrait. Et Cameron avait bien observé un bref echange de regard avec elle, avant qu'elle ne le détourne. Naoko allait sans doute tenter d'entendre ce que Cameron penserait d'elle, donc il tenta quelque chose. **Eh toi la farouche, si tu entend ce que je pense là, vient faire un tour dans le box. J'ai une bonne marie-jeanne, à boire et il y a charmante compagnie au balcon. C'est mieux de prendre du bon temps accompagné de quelqu'un sachant apprecié la vue des jolies femmes, meme si c'est elle même une femme..**
lYuiki: *Naoko avait ramenné sa compagnie au bar, tout en croisant le regard de Cameron qu'elle ne connaissait que très peu. Il avait suffit de ce court laps de temps pour qu'elle entre dans son esprit. Elle aimait bien ecouter aux portes, et surtout savoir pourquoi on la regardait. Elle entendit alors la proposition de passer une soirée entre collègues. Un léger sourire s'était dessiné sur ses lèvres charnues avant qu'elle n'embrasse la barmen une dernière fois pour lui dire aurevoir. De plus, cette dernière n'avait pas tardé à r'ouvrir entièrement le bar que commençait déjà à s'ambiancer, les gens venaient de toute sortes de pays, avaient toutes sortes d'histoires, mais ici, ils étaient liés par l'envie de fête, l'envie d'alcool, l'envie de sexe, l'envie de danser, danser jusqu'à en oublier la déchéance dans le quel le monde ou ils étaient nés est tombé. C'est pourquoi Naoko était venue elle aussi. Pour que, pour la première fois depuis dès années, elle perde le contrôle jusqu'à ne plus savoir son propre nom. Elle s'était alors assise à la table de Cameron, juste à côté de lui. Elle l'observa rapidement le trouvant plutôt classe. Il avait l'air habitué à la fête, il était ici dans son element plus que sur le champ de bataille. Elle trouvait ça triste, triste qu'il ait dû abandonner sa vie pour une cause qui malheureusement ne le regarde pas tant que ça, il est juste l'un des "humains" de ce monde tombé sous le joug d'un tyran. Ici, ils n'étaient plus des héros, plus des guerrièrs, mais juste un homme et une femme appreciant la vue d'une déesse d'ukraine se dehanchant devant eux, ondulant son bassin, les charmant de ses formes pulpeuses. Naoko ne detournait pas le regard de cette créature de luxure, mais elle prit tout de même la bouteille de vodka pour la descendre au goulot et sentir petit à petit une chaleur enivrante lui monter au cerveau. Elle parlait aussi à Cameron.*~Ca fait longtemps que tu n'as pas fait ça ?
Eyisz: *Naoko qui était arriver, avait déjà commencer a se perdre dans le déhanchement magnifique de l'hotesse que Cameron avait commander, voyant qu'elle avait requisitionné la bouteille, il fis une rapide commande sur la tablette et ainsi donc une autre charmante créature avait apporté un enorme sceau de metal, remplis de glaçon accompagnées d'au moins 5 bouteilles identique de Vodka. Biensur pour plus d'amusement, et voyant que les esprit s'échauffait quelque peut, lui aussi avait un peut chaud, il retira donc sont leger tricot, deboucla ses manchettes et les retroussa tranquillement. Dans ce labs de temps, une nouvelle Hotesse avait fait son apparition sur la table, une déesse d'amerique du sud, aux formes tout aussi genereuses, des hanches pulpeuses, des levres sucrées, une poitrine parfaite camouflé dans un charmant Body blanc tout unis. Elle avait les yeux d'un vert eclatant et la chevelure d'une rare couleur café. Les deux demoiselles qui se caressaient et s'embrassait pour le plaisir des deux collègues se donnait dans un magnifique et sexy show qui en aurait fait tombé plus d'un, mais pas un homme jeune homme habitué comme Cameron. Elles n'etaient la que pour le décors. Le garçon roula un nouveau joint, et déposa le pochon face a Naoko afin qu'elle en face de même si celle si fumait, Cameron avait legerement baisser ses lunettes contre le bout de son nez, et il avait détaché ses longs & soyeux cheveux, c'est ainsi qu'après une premiere bouffé & le remplissage d'un nouveau verre que ses petits yeux rouges s'était fixé sur Naoko pour lui répondre*~ Je doit être dans la resistance depuis les 15 derniers jours, alors je dirait que ça fait un mois. et putain ça m'avait manqué..
lYuiki: *Une nouvelle femme était arrivée, tout aussi belle. Elle les regardait se faire plaisir entre elles trouvant ça très sensuel. Elle aimait beaucoup les femmes, ce n'était pas un secret. Elle aimait beaucoup les humains en general, même si elle a du abandonné la luxure un petit temps pour pouvoir devenir beaucoup plus puissante pour pouvoir liberer ce monde, et ainsi permettre à tout les autres de pouvoir profiter de ces plasirs sans risquer de ce faire tuer. Mais aujourd'hui il était temps d'être égoiste, juste une fois. Elle se roula alors un joint avec ses pouvoirs prenant aussi bien soin d'ecouter les pensées des deux danseuses pour savoir si elles étaient du genre à balancer les mutants, mais elles n'avaient même pas l'air d'avoir remarqué. Elle ne s'attarda donc pas plus longtemps là dessus, elle continua juste sa conversation avec Cameron. Ca ne faisait qu'un mois qu'il n'avait pas participé à une soirée.*~Oh, tu ne vas pas aux soirées clandestines ? Il y en a pleins et dans le monde entier. Même si la plus part son assez craignos et terminent ... très mal ... *Elle avait dit ça en tirant sur son join pour ne pas trop penser à ça. Ce n'était pas le moment d'avoir une bouffée d'heroisme.*~ça m'avait manqué aussi ... *Une nouvelle latte, et à nouveau la boisson forte au goulot, la laissant couler dans sa gorge. Oublier.*~Tu faisais quoi avant .. il y a 5 ans ?
Eyisz: *Cameron s'était laisser absorbé un moment par la charmant défilé des deux jeunes femmes pulpeuses face à lui, il avait même profité de l'occasion que la belle Argentine s'accroupisse quelques secondes pour lui claqué gentillement les fesses. Il répondait cependant a Naoko sans probleme entre les bouffés qu'il tirait sur son joint*~ Ouai biensur, j'ai tourné un peut dans le monde entier.. Hmpf... Paris, Londres, Milan, Amsterdam, New-york, Meme Neo-Tokyo dit toi, dailleur pour une ville enclavé totalement totalitaire et sous le joug de Zéro dans les bars il doit y avoir les plus grosses chiennes de la planete.. Hmpff.. *Rien qu'en y pensant Cameron esquisait un malin sourire, puis il continuait a caresser doucement sa muse qui disait accompagnée. Il buvais quelques gorgé, tirait quelques bouffé et répondait calmement, passablement et lentement a Naoko, c'est comme ça que Cameron était, il se foutait de la situation du monde, et il avait déjà fait le deuil de ses parents morts. Sa situation de Nécros comblé d'un lourd millitarisme lui avait fait voir les bon côté de la vie, même dans les pires moments.. Il savourait donc tranquillement la vie, se fichant de casiment tout, mais il se tenait une ligne de conduite cependant irreprochable hors de ses moments d'évasions, avec un entrainement acharné en quette de puissance comme tout être humain. Il y à 5 ans.. Hmm.. Il y a 5 ans.. Ahh, avant le grand bordel. Et bien, je n'avais que 15 ans, j'était a l'école millitaire, mon père était commando et ma mère pilote, ils sont mort en Héros pendant la guerre. Enfin, moi je m'dit qu'ils sont mort en Héros. Après la guerre et le deuil de mes parents, j'avais a peine 16 ans quand j'ai rejoind ma première millice, et baiser ma premiere femme si tu veut tout savoir. Après ça pendant 5 ans, j'ai vécu de combat, de debauche et de vagabondage, avec different contrats de protection a travers le monde. Je me suis donc autoproclamé soldat. Malgré que j'nai que le diplome d'apprenti combattant des forces armées. Je pense qu'après toute la merde que Zéro nous a pondu j'ai survécu assez tranquillement pour dire que je sais me battre, et comme j'etait destiné a ça et que papa & maman l'etit, je le suis naturelement. Comme mon statut de nécro un peut.. Et toi, dit moi.. C'est quoi ton histoire? *Pendant que Cameron répondait a Naoko, il fit signe a la charmante Argentine qui s'appelait en fait Iris, d'aproché de lui, elle avait donc entammé une légère danse un peut plus "corporel" contre lui. Biensur il avait fait signe a la charmante ukrainienne a la peau de velours sur laquelle Naoko avait vraisemblablement flashé, pour qu'elle aille s'amusé avec elle. Les deux demoiselles se dandinaient lentement contre les deux compères, sensuellement, leurs déposant quelques baisé dans le cou pendant que Cameron avait une mains chargé d'un verre et d'un joint, son autre mains était fermemant accroché contre les fesses de sa pulpeuse hotesse, celle ci qui l'avait comme client pour la premiere fois, mais qui avait assurement ressenti sa tacte et son charme se laissait faire gentillement en lui souriant ses lèvres les plus coquinnes.*
lYuiki: *La jeune blonde écoutait comme à son habitude de façon très calme. Elle pensait en même temps à la force que le jeune homme avait dû developper. Millitaire, voulait donc dire ballistique. Il avait raison. Dans ce nouveau monde, s'autoproclamer soldat était possible sachant que la seule milice vraiment existente était celle de Zero. Ce qui veut dire qu'en tant que resistant ils étaient eux aussi des soldats. Pendant son monologue, l'ukrainienne était venue se frotter à elle, Naoko ne pu retenir quelques mains baladeuses, tandis que le join flottait de lui même entre ses lèvres.*~Et bien Cameron, ton histoire n'est pas commune. Surtout pour un Necro, je n'ai pas enormement de connaissance sur eux, mais ce n'est pas vraiment l'image que je m'en fait... La seule Necro avec qui j'ai eu une réelle interraction s'est amusée à me torturer, et à se nourrir sur moi sachant que je guerrissait assez vite .. C'était d'ailleurs l'ancienne Alpha. Je n'ai jamais su ce qu'elle était devenue. *Puis elle prit une pose, la main sur la poitrine genereuse de la prostituée*~Sinon ma vie ... Il y a 5 ans j'étais dans le tristement célèbre Lycée Miyagawa, tu as dû en entendre parler non ? Kira ? La directrice ? Enfin, voilà, j'ai fait deux années là bas, on nous preparait déjà à combattre le pire...
Eyisz: *Cameron continuait de fumé et boire, avec toujours sa farouche classe Olympienne. Il caressait la jeune femme payé, qui a present ne pensait plus à sont argent mais a Cameron, qui avait enivré ses pensées de sont comportement. Il avait un corps d'appolon et une stature olympoique, même efondré dans le fond du canapé de cuir noir perdu sous les lumière tamisés et les LED il restait d'une préstance magnifique. Le jeune homme avait les trait d'un Pharaon, il avait les yeux perçant et d'un vert de jade écarlate même au travers des vaisseaux de ses yeux qui eclatait un par un a cause de la défonce qui s'était propagé jusqu'au fond de sont esprit. La jeune escort voulait en découdre avec sont client mysterieux dès qu'elle en aurait l'occasion, alors elle ne bougeait plus comme une femme de joie, mais elle se déhanchait lentement et de toute sa sensualité a l'allure d'une vierge grecque attendant avec impatiente sont Cesar. Elle était même sans doute déjà trempé rien qu'a l'idée les mains nouées dans sont dos magnifiquement courbé, la tête contre l'oreiller et les cheveux debauchés sont Seigneur félinement derrière elle la molestant de caresses. Mais nous, nous égaront..* Mon père était issu d'une grande famille Nécro en jamaique, et ma mère est l'une des fille du seigneur Egyptien Ahmerus, Chef de l'ordre d'isis appelez Illuminati avant la prise au pouvoir de Zéro. Je suis donc régit par de lourde lois démocratique Nécros, nous, nous somme civilisé malgré nos côté bestiaux et nous avons des lois et des principes forts qui nous empèches de nous en prendre a n'importe qui pour le simple plaisir. Ils ont fait la guerre, comme tout les membres de leurs clan respectif. J'ai donc reprit le flambeau de soldats des Hordes Nécros issus des plus prestigieuse famille a travers le monde, et nous fonctionnont comme cela depuis des millénaires. *Il detourna la regard de Naoko, voulant la laisser dans une petite intimité avec sa tendre concubine et il regardait le plafond, enivré du doux parfum de sa compagne.* ~ Miyagawa, au japon oui. Quand nous habitions a Tokyo avec mes parents avant la grande bataille, maman voulait m'y envoyé pour développé mes pouvoirs, Mais quand mon cousin Russe Hayden a foutu un certain bordel.. avant de disparaitre labas. J'ai préféré refusé et me consacré a la guerre comme les clans fédérés l'auraient souhaités. Et franchement vu comment il a fini j'men plein pas trop.. *il fit une légère moue enfantine, comme si la mort et la désolation ne lui faisait rien, en même temps pourquoi parlé nostalgiquement de la mort pêcheresse avec un Nécro, eux qui sont né de la mort et qui la vois comme un sombre et divin breuvage. Cameron s'en fichait de la destruction de Miyagawa, mais par respect pour Naoko qui venait de labas il ne dit rien de déplacé, et il était bien trop heureux de l'instant présent pour le gaché. M'enfin bref, une nouvelle bouteille disparus du caisson metalique pour que les deux nouveau camarades profitent encore et encore de leurs soirée offerte par la maison. ~ Ho au fait, j'aime bien t'es pouvoirs, ils sont pratique ca me fait rire, a vrais dire les pouvoirs des gens me fascinent, je trouve ça tellement enivrant que de savoir que le monde compte parmis ses résident de puissants guerrier aux pouvoirs extraordinaires aux dessus des Hommes. Pour les protegé ou malheureusement les detruires.. Mais ainsi va la vie..!
lYuiki: *Naoko avait legerement repoussé la prostituée pour la mettre à côté d'elle. Elle n'était pas d'humeur coquine. Elle était malheureusement très touchée par le souvenir de ce Lycée et de ses camarades décimés. Elle ni pouvait rien. L'alcool rendait cette pensée encore pire. Elle s'était juste posée dans les bras de la femme qui l'avait entourée de façon protective comme si elle n'était qu'un frêle chaton égaré, alors qu'elle était sans doute une des personnes les plus puissante de ce bar, le problème, c'est qu'elle restait avant tout humaine, et en plus de ça, millenium ce qui n'arrangeait rien à son cas. Elle prit la main de la femme pour la diriger vers ses cheveux lui demandant silencieusement de lui caresser la tête, comme un petit animal blessé. Elle se sentait déjà mieux. La vie de Cameron était plutôt interessante à écouter. Elle en apprenait ainsi plus sur les Necros qui pour elle étaient un mystère qu'elle n'avait pas pu percer avec le peu de livres et le peu de necros qu'elle connaissait. Les ancestraux étaient des mythe vivant par des légendes racontées de generation en generation. Seul les vrais Necro savaient de quoi il en retournait. Quand elle entendit le nom d'Hayden, elle ne s'en rendit pas de suite compte, mais rapidement des bruits de couloirs lui revinrent à l'esprit. Un echo lointain qui faisait encore legerement le tour du lycée à son arrivée. Annoncé comme une erreur de la directrice, le declancheur d'un massacre, et autres choses du genre.*~Oh Hayden ... Je n'étais pas là pendant son année, mais j'en ai entendu des sacrées sur lui. Et oui, tu as bien fait de ne pas venir, tes chances de survie étaient moindres... je me demande parfois comment je fais pour être encore là. *Elle était toujours contre la femme qui n'avait pas arrêté de la pomponner. C'était sans doute ridicule d'utiliser une prostituée ainsi, mais, elle s'en fichait, c'était déjà plus respectable. Elle n'aimait pas vraiment profiter des gens, encore moins des femmes en besoin d'argent. Elle lui laisserait donc sa paye sans la toucher plus que ça.*~C'est vrai qu'ils sont pratiques... Des fois je me demande comment un pouvoir qui peut être si desctructeur peut être utilisé pour faire des choses sans interet... *Elle souffla legerement. Elle qui pouvait soulever de grosses charge, faire exploser des choses, immobiliser, leviter, et tant d'autres choses, preferait utiliser son pouvoir pour se rouler un join, et c'était vrai. Si les pouvoirs n'avaient d'utilités que des choses inutiles, le monde serait beaucoup plus paisible.*~Comme on dit, un grand pouvoir entraine de grande responsabilitées... maheureusement.
Eyisz: *Cameron avait apprit a courtisé les femmes des quattres coins du monde, de milles façon differentes grace aux enseignements des princes les plus beau & les plus charmeurs qu'il avait rencontré durant les sejours dans les diverses temples Nécros de lignée. Il savais les observer, les courtisé, les comblés, les regarder, les charmer, assouvir leurs envies, assouvir leurs desires et leurs fantasmes. Il pronait l'adoration feminine et pour lui, si il n'y aurait pas de femmes sur terre pour donné la vie, et guidé les Hommes, le monde ne serait pas fait d'aussi grands guerriers, d'aussi bon hommes d'honneurs et il n'aurait pas le zeste de légèreté et d'innosence dont il a besoin. Le jeune charmeur avait comprit que la demoiselle affreté spécialement pour lui venait de craqué, au moment ou elle lui decrocha un baiser en voulant emporté ses lèvres avec elle. Il savait qu'il repartirai avec elle pour la nuit, pour allez on ne sait où encore, mais il le savait, c'est dans cette étincelle de victoire qu'il lui rendit sont baiser pour sceller la taquinerie de Cupidon. Il la poussa alors legerement a côté de lui, puis lui fit faire comme Naoko avait fait, faire sa demoiselle, lui caresser les cheveux, il aimait tellement ça qu'il aurait presque pus en ronronné au fil des années. C'est comme si Naoko avait lus dans ses pensées. Tien donc.. Il roula un nouveau joint pour lui, et en fit de même avec la jeune escort, il lui offrit également un verre d'alcool, lui alluma & lui tendi en souriant, glissant un baisé charmeur sur le coin de son oeil. Après quelques bouffé, il déposa le regard sur la charmante Naoko en ricannant, le sable dans le cendrier se mis a s'envolé dans la piece a l'allure d'un fin serpent, puis fin se glissé sur le cou de Naoko, le sable glissait alors contre sa peau & s'infiltra derriere ses cheveux, se tissant comme un jolie collier, glissant maladroitement jusqu'au bord de sa poitrine. Puis en une fraction de seconde, le sable avait durçis comme du béton, se transformant en veritable collier armonieux et fin doré comme le sable du desert, en sont centre une charmante rose de sable c'etait pétrifié.*~ Je pense qu'il faut que nos pouvoir magnifiques soit par moment utilisé pour de petites choses aussi inutiles que cela, parce que oui, le pouvoir apporte de grande resposabilités, mais il attire aussi le vice l'avarice et la convoitise en plus de la jalousie. Ils provoquent des guerres et des morts.. Moi, après j'adore ça ! *s'eclama il en souriant* Mais tout le monde n'ai pas a l'aise sur un champs de bataille, et je doit t'avoué que même si j'adore la guerre, j'aime encore plus la compagnie de mes amis et de charmante femmes pulpeuses accompagné de delicieux nectar, ainsi que de la plus douce fleur du jardin d'Eden. les petites choses sont bonnes a savouré dans ce monde, et ça depuis toujours.
lYuiki: *Naoko contrairement à Cameron n'avait rien d'une charmeuse. Elle avait des experiences. Beaucoup. Mais elle ne les avait pas vraiment cherchés. Elles venaient d'elles même tombant sous l'innocence de son coeur. Un coeur innocent ayant pourtant vu et vécu les horreurs les plus monstrueuses de ce monde. Entre les têtes à têtes avec Zero et les experiences sur son corps fragile d'enfant il y avait eu de quoi devenir folle. Mais à chaque fois, avant de passer le bord de la folie son merveilleux KI de millenium l'avait sauvé, reparant toutes les blessures... Mais pas les plus profondes, comme la cicatrice sur son oeil, l'esprit de Naoko était brisé à tout jamais par la corruption. Peut être était-ce aussi cette partie d'elle qui attirait tant les gens. Un regard lointain qui prouvait un vécu bien trop important pour une jeune femme si jeune. Elle ne savait pas si les gens pouvaient vraiment le sentir, alors pour une de rares fois, elle leva la tête avant de regarder sa dame de compagnie dans les yeux. Elle ne souriait pas, elle avait juste l'air tellement perdue, tellement fragile sous ses aires de guerrière farouche et tatouée. Elle entra donc dans l'esprit de sa compagne de nuit pour savoir ce qu'elle pensait d'elle.. Et c'est dans une bonne surprise qu'elle sentit une enorme tendresse emaner de cette femme. Cette femme qui voulait en savoir plus, qui voulait pouvoir percer le mystère autour de cette femme qu'elle avait déjà vu à plusieurs reprises passer ici pour les "affaires" celle qui avait permis à cet endroit d'exister, à ce refuge d'acceuillir les âmes perdues. Naoko se rendit alors compte du bien qu'elle avait pu faire aussi minime soit-il. Elle fut alors prise d'un sentiment intense de reconnaissance envers cette femme pour lui avoir fait ressentir le fait de vraiment servir à quelque chose. Elle déposa alors ses lèvres sur celles de la déesse dans un chaste baisé pour la remercier avant de se tourner à nouveau vers Cameron qui venait de lui offrir un collier des sable qui était entre le signe du yin et du yang et le collier de la défunte directrice. Entre l'equilibre et l'auto destruction. Elle toucha alors le sable froid, ou elle pouvait encore sentir le KI du jeune homme qui lui était chaud. Un sourire fendit ses lèvres rosées.*~C'est vraiment magnifique. Pour ma part, j'ai du mal à comprendre ton adoration pour la guerre, surtout si tu aimes la compagnie de tes amis ... Les miens sont pour la plus part morts à cause d'elle, et ceux qui restent ne sont plus que des âmes brisés me mettant leur misérable etat sur le dos... parce que je n'ai pas pu les sauver comme je l'ai fait avec moi même. J'aurais aimé les sauver, mais je ne les savais même pas en vie .. Alors j'essaie tant bien que mal de penser leurs blessures, mais je pense que c'est impossible de le faire entirement. Personne ne ressort indemne de la guerre, et je suis bien placée pour parler. *Elle avait touché la cicatrice sur son oeil, celle ou elle pouvait encore sentir le KI de Zero s'ecouler. La seule trace visible de toutes les horreurs qu'elle avait pu vivre.*
Eyisz: *Cameron observait Naoko pendant qu'elle lui parlait, il avait remarqué sa cicatrices, mais pour lui ces petits détails était ou inutile, ou donnait un petit charme aux diverses personnes qui les portaient. A naoko il trouvais que ça lui allait bien. Puis quand il l'entendit parlais de tout ça, toute cette guerre, cette souffrance, il ne pus que sourire et lui répondre gentillement*~ Moi j'aime la guerre parce que les Nécro sont nés de la guerre, nous faisont la guerres depuis toujours, et mes ancetres ainsi que les ancetres des autres ont participé a toutes les guerres, toutes celles que tu puisse imaginé, nous nous somme fonduent depuis longtemps dans les rangs de toutes les armées possibles, parcourant toutes les terres & mers connuent de l'homme, traversant toutes les guerres et resortant plus fort pour sont clan après chaque victoire et chaques survie. J'aime la guerre ainsi que mes amies car mes amies sont des guerriers, j'aime les gens fort, mais aussi portant une bonne âme. Toi je sens que malgré toute cette souffrance tu a une bonne âme ma grande, et j'apprecie. Je n'ai pas peur de mourrir sur le champs de batail, et pour nos clans fédéré & civilisé la guerre est le meilleur moyens de se nourrir sans trop craindre les soupçons, nous ecumont les champs de batailles & nous nourrisont de nos victimes de guerres depuis des temps immémoriaux. Tel est la vie d'un bon Nécro. Se battre pour la force, l'amour des siens & la survie de sa horde. On nous a longtemps comparé dans les légendes aux succubes ou au vampires, et pour certains foklores a de sombres dieux. Et nous aimont cela. La gentilesse des nôtres et la sérénité de nos clans de part la guerre et le combat. C'est pourquoi tu me verra toujours seraint au combat, même si c'est mon dernier combat, j'aurait le sourir souvient t'en ma belle. *Cameron, parlait et racontait ses légendes en espérant que Naoko et leurs charmantes demoiselles de compagnies écouté avec attention. Il aimait raconté des histoires, Il aimait l'histoire, car elle était l'Héritage du monde a travers les âges. Il fumait, bouffé par bouffé, s'arretant de parlé par moment pour boire une gorgé de vodka ou faire des cercles de fumé a travers le Box, et a chaque fois que sont regard éteint par l'ivresse posa les yeux d'une des demoiselles, il gardait une prestance magnifique & un sourire enjoleur chaleureux.*
lYuiki: *Naoko comprenait alors mieux le credo des Necros, mais en tant que millenium, elle avait du mal. Bien qu'elle n'ait pas été élevée par des milleniums, pas vraiment.*~Je comprends mieux, mais tu te doutes qu'en tant que millenium, tout ce qui est violence n'est pas dans mes préferences. Vous êtes les vampires des légendes, mais nous, nous sommes censés être les dieux et les déesses du bien. Nous sommes censés mettre de la lumière sur l'ombre... Guerrir les bons, et aider les mauvais à retourner sur le bon chemin. Nous somme le pardon, nous sommes l'espoir. Nous sommes ce qu'un monde de perversion pourrait qualifier de faible, mais pourtant, je trouve que notre coeur est plus noble que celui des fanalis qui sont eux poussés par une envie d'heroisme et non d'altruisme. Nous nous battons oui, mais pour le juste, tenant d'epargner des vies, et de comprendre les motivations de nos ennemis pour ne pas le juger trop durement. C'est ce que je suis censée être, mais pourtant à notre époque, ce crédo je ne peux pas me permettre de le tenir entierement. Je ne veux ni comprendre, ni pardonner Zero. Pour lui je n'ai que haine et envie de vengeance. Même la redemption il ne la mérite pas. Je ne le laisserais pas mourir rongé par sa propre energie malefique, non, j'utiliserais mon pouvoir pour le détruire. Quand ma lumière terassera son ombre, il n'y aura plus rien, plus qu'un cadavre gisant dans le nouvel espoir que le monde connaitra grace à ça. Je reecricrais la legende des milleniums s'il le faut pour faire accepter cet acte de barbarerie comme un acte de foi. Même si mon but n'est pas d'être une legende, j'aimerai être celle qui regardera ce monstre dans les yeux pour la dernière fois, portant le souvenir souillé de mes camarades et de la directrice comme arme du pugilat. *Cette fois ci c'est le collier de la directrice qu'elle toucha, pouvant encore sentir son energie immortelle courir à l'interieur. Pour elle, Ayame Nagazaki n'était pas un modèle, mais une personnage qui était une legende, et qui deviendrait mythe. Des historiens tenteront sans doute de travailler sur son cas, dressant un profil psychologique forcement erroné, à la recherche du pourquoi et du comment. Ils partiront forcement sur de mauvaises bases en prenant son enfance sordide comme declencheur de ses pulsions auto destructrices, mais ce n'était pas ça, Naoko le savait. Elle savait que malgrès toutes les horreures qui s'étaient produites autour de cette femme, son but avait toujours été de proteger tout le monde, même si la façon était mauvaise. Sans elle, l'etat du monde serait bien pire. Sans elle, personne ne porterait la flamme de la vengeance, la flamme de l'espoir qui servirait à aneantir chaques obstacles se dressant vers la paix.*
Eyisz: *Cameron ne faisait que sourir aux paroles vengeresses de Naoko, car lui dans tout les cas il aimait le combat. il se mit meme à rire sans faire exprès, puis pour detendre l'atmosphere il souffla un peut de fumer sur la figure de Naoko*~ Oui tu a raison, c'est bien beau tout ça, mais on était ici pour nous amusez, par moment il faut que tu t'évade, que tu laisse décollé un peut ton esprit et que tu l'emplisse de sérénité. Ce n'est pas bon les remord, et la haine toute la journée.. *C'est alors que Cameron lui lança une petite pillule Rouge, qu'elle devait facilement arrêter en vole a l'aide de son pouvoir*~ Vas-y gobe moi ça, ca t'aidera, au moins pour ce soir héhé. *Une tranquille petite pillule d'oxycodon, qui devait la faire plané haut. Très haut, nan.. Vraiment très haut.* Vous savez, *dit il aux trois demoiselles* Etant petit je voulais devenir astronaute, et bien quand j'ai découvert ce truc mon rêve ces réalisé! *Cameron se mis a ricanné, puis il avala la sienne a l'aide d'une gorgée de Vodka, puis il s'allongea sur les douces cuisses de sa jeune hotesse, la regardant le sourire legé et content. Il écoutait la musique qui passait en fond dans le bar, les gens parler, les verres claqué, l'alcool coulé a flot et la foule s'amuser.*~ Ahlala.. J'adore ça moi, les vis du monde je dirait.. L'amusement, la chair, l'alcool, je sais pas pourquoi.. Mais ça me détend grave!

lYuiki: *Cameron avait raison. La jeune femme ouvrit juste la bouche et la cachet lui tomba dedans comme par magie .. ou plutot telekinesie, mais qu'importe, le resultat était là. Elle était venue pour s'oublier et non reflechir. Elle laissa alors le cachet faire effet. Le monde était devenue beaucoup plus leger, beaucoup plus rose. On pouvait maintenant la voir sourire avec insoucience. Elle prit à nouveau une gorgée de vodka pour dire d'aider le bonbon à descendre plus vite. Elle bascula legerement sa tête vers l'arrière se callant plus confortablement contre sa femme de nuit, frottant legerement son nez contre son cou d'une façon enfantine, ce qui fit rigoler la femme, sans doute à cause des chatouilles provoqués par ce geste. Elle regarda alors à nouveau Cameron souriante*~Merci c'est ce qu'il me fallait ! *Elle prit ensuite la main de la jeune femme avant de l'entrainer sur la piste de danse. Elle avait besoin de danser, de se depenser, de n'être plus qu'un corps en mouvement possedant une âme en veille. La musique était rythmé, et elle se déhanchait collé serré à l'autre blonde, laissant les mains de cette dernière parcourir son corps musclé par les années d'entrainement. Elle bougeait, oubliant, s'amusant, s'excitant. Elle était maintenant nez à nez avec sa compagne laissant ses mains descendre sur son dos, pour venir se poser sur des fesses, exerçant une pression sur ces dernières pour la coller encore plus à elle et onduler son bassin. Elle ne la quittait pas des yeux et avait eu la bonne idée d'entrer à nouveau dans son esprit pour se sentir deux fois plus desirer. Ses sens étaient aux aguets, elle était dans plusieurs monde à la fois, celui de la chaire, du desire, du laché prise. Elle posa alors à nouveau ses lèvres sur sa compagne, du nom de Viktoriya, c'est ce qu'elle avait pu apprendre entrant dans l'intimité de son esprit. Alors elle chuchotta simplement son prénom entre deux baisés, ce qui etonna la femme, mais qu'importe, elles s'enivraient l'une de l'autre, du parfum, du gout, de la chaleur, dans un danse sensuelle qui paraissant sans fin.*
Eyisz: *Cameron avait profité du départ de Naoko et de sa fille de compagnie pour s'occuper de la sienne, caressant chaque parcelles de sont magnifique corps, embrassant doucement ses levres sucrés. Quelques morsures, quelques griffures, quelques mains a quelques endroit. Tout ce déroulais bien, Naoko mettait le feux sur la piste de danse et s'amusait, elle ne pensait plus a rien d'autre et elle avait oublié l'espace d'un instant ses petits tracats, tandis que Cameron savourait la charmante compagnie d'une femme pariculierement feline, et il adorait ça. Il continuait de tranquillement fumé et boire tout en caressant sa jeune compagne, le feu était dans la salle, déjà 3 longues heures s'était écoulé, et la nuit n'était pas prette de se terminé ici pour les deux resistant enivrés d'une soirée de bonheur. Le comble était a son paroxisme et pour une fois il n'y avait pas de mission barbante, pas de civiles a sauvé et pas de casse, il n'y avais que desire, passion, amour, excitation, tentation et perversion. Cette nuit était déstiné aux diablotins de se monde, et il était persuadé que d'innombrables bar clandestins a travers le monde offrait une nuit d'échapatoir au déséspoir de ce nouveau monde.*~ Amusont nous, pendant que le temps nous le permet, ce n'est pas tout les soirs qu'on profitera de la vie ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rise-of-omegas.creer-forum.eu
EyiszPurple

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 28/03/2016
Age : 22
Localisation : Mordor

MessageSujet: Re: Cameron - Naoko - Les enfants de la nuit.   Dim 17 Avr - 4:52

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cameron - Naoko - Les enfants de la nuit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» La nuit du renouveau.
» Haiti : protéger les enfants, une nécessité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise of Omegas :: RP :: RP épique-
Sauter vers: