Rise of Omegas

Suite de Miyagawa
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hina Aoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AlmicK

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Hina Aoki    Mer 8 Fév - 18:10



Pseudo Imvu : Almick33

Prénom : Hina

Nom : Aoki

Age : 21 ans

Nationalité : Japonaise


Pouvoir : Fanalis - Télékinésie (Peut contrôler par la pensée, seulement mes propres armes. Katana, Epée lourde, etc) (Personne d'autre ne peut contrôler, manipuler, etc, mes propres armes. Un peu comme avec le marteau de Thor si vous voulez) (Invoque mes armes par des sortes de portails. Ceci n'est qu'un exemple : (lien ultérieurement)

Caractéristiques physiques : Cheveux blancs/blonds très claires. Elle a un corps mince du à son jeune âge mais plutôt bien formé, elle n'en reste pas moins très agile, rapide et a une force supérieure à la moyenne. Elle a un bandeau sur les yeux du à une opération qu'elle a subit étant plus jeune, ayant depuis toute petite des yeux robotique à la place de ses vrais yeux (c'est grâce à cela qu'elle peut voir à travers son bandeau), elle ne voit cependant qu'en noir et blanc et a une "vision" du monde différente de certaines personnes. Ses yeux robotiques ne lui permettent pas de faire autre chose que de voir le monde en noir et blanc (elle ne peut pas tirer des rayons laser avec ses yeux, voir en rayons x, etc).
 
Caractéristiques mentales: Hina est une fille timide aux premiers abords, elle a un air assez froid lorsqu'elle ne connait pas la personne en face d'elle. Mais en présence de ses amis ou de personnes proches elle est joyeuse et conviviale, certains disent même qu'elle est toujours immature, qu'elle reste encore une enfant. Elle est très attachée à sa famille, elle peut vite s'énerver si une personne la cherche un peu trop de ce coté là. Elle n'aime pas blesser les gens pour rien, ni même les voir souffrir s'ils non rien fait de mal pour subir cela. Lors des combats elle reste sérieuse et concentrée sur son objectif, elle montre du respect pour son adversaire et essaie de ne jamais le sous estimer. Lorsqu'elle combat contre ses amis, pour s’entraîner par exemple, elle aime s'amuser et montrer qu'elle a de la volonté à revendre. Pour finir elle adore les friandises, les gâteaux et adore aussi cuisiner, c'est son petit péché mignon dira-t-on.


Histoire


°..Un jour toi aussi tu connaîtras les couleurs de ce monde..°


Il y a 21 ans de cela, Aoki Hina naquit dans un temple au Japon où vivaient ses parents, Aoki Akimi la mère et Aoki Hideaki le père. Malheureusement pour Hina, le commencement de sa vie ne fut pas de tout repos, ou plutôt haut en couleurs.. puisque qu'elle naquit aveugle. Elle n'a pas pu voir le bonheur de ses parents qui étaient remplis de joies et d'amour pour leur tout premier enfant, elle n'entendit que leur voix émues et sentit leur corps l’entrelaçant d'une douce chaleur. Akimi et Hideaki n'avaient pas encore pris vraiment conscience que leur fille étaient aveugle, ils étaient encore sous l'émotion et rien ne pouvait les faire sortir de cet état. Voir leur fille naître était pour eux comme une sorte de miracle, une merveille du monde qu'on avait envie de serrer fort dans ses bras et ainsi graver ce moment là à tout jamais.
Cette nuit là l'air froid de l'hiver ce fit ressentir agréablement, les flocons tombèrent doucement à l'extérieur du temple, les gens du village venu assister à ce petit événement contemplèrent le ciel et ses étoiles en attendant de voir l'enfant..
Un bruit de pas, puis deux, des pleurs de bébé, des chuchotements, une porte qui coulisse, des applaudissements, de la joie, une brise caressant la peau, des félicitations, des murmures et ces quelques mots..

"Bienvenue chez toi Hina"

Cinq ans après sa naissance, Hina avait bien grandi, ses cheveux avaient bien poussé depuis le temps, d'un blond clair paraissant blanc sous certains effets de lumière, son visage fin, on aurait dit une petite poupée que l'on souhaite protéger. Étant toujours aveugle elle se déplace grâce à une petite canne, souvent avec hésitation pour éviter de faire tomber encore des choses au sol ou bien cogner un objet et se faire mal ou mal à une personne. Elle aime se déplacer souvent aussi avec Kino, le chien de la famille, ils s'entendent à merveille même si Kino préfère jouer avec la jeune fille la plus part du temps, plutôt que de faire attention à elle. Malgré qu'elle soit toujours aveugle Hina garde le sourire, elle reste joyeuse et pleine de vie. Ses parents sont là pour la rassurer et la protéger, ils lui donnent tout l'espoir qu'ils peuvent. Elle adore les plats que sa maman lui prépare, on peut voir sur le visage de la jeune fille que la nourriture de sa mère lui réchauffe le cœur, à défaut de ne pouvoir voir le visage de ses parents elle essaie de profiter de chaques instants, de chaques choses qu'ils font pour elle. C'est un peu une façon pour elle de les remercier.
Hina étudie dans une école spécialisée, là où d'autres enfants sont la plupart comme elle, elle essaie de s'intégrer comme elle peut, elle adore apprendre de nouvelles choses, s'imaginer pleins de trucs, s'amuser avec ses amis, puis le soir raconter tout cela à ses parents, on peut dire que Hina se sent heureuse dans sa vie. Malgré le noir complet, elle arrive à s'imaginer les couleurs, à imaginer les formes des choses, à imaginer son propre monde, un monde plein d'étoiles et de merveilles.
Deux ans passèrent, le quotidien s'écoula doucement, tout allait pour le mieux, Hina s'ouvrit petit à petit au monde qui l'entoure, continuant d'apprécier chaque instant.
Puis un jour.. comme si la vie lui montrait qu'elle n'était pas toujours rose, qu'elle n'était pas toujours haute en couleurs, comme si une goutte d'encre noir se versait dans un arc-en-ciel, comme si une ou plusieurs personnes éteignaient petit à petit les lumières de son imagination.. Alors qu'elle était sur la route pour rentrer dans son village avec sa meilleure amie qui était, elle, non aveugle et avec qui elle avait l'habitude de rentrer le soir au village, Hina, entendit sa meilleur amie s’inquiéter et s'arrêter net de marcher, elles se trouvaient devant un groupe de 5 jeunes bien plus âgées qu'elles, son amie lui pris alors sa main et commença à courir de toutes ses forces vers le chemin de l'école. Hina sentit son cœur commencer à battre rapidement, sa meilleur amie lui tenait la main fortement, Hina n'arrivait pas à suivre la course, elle avait peur et son amie encore plus. Puis elle s'arrêta, son amie lui cria quelques mots mais elle n'avait pas compris, son monde commençait à lui faire peur, pour la première fois elle voulait y voir, du plus profond de son être elle voulait voir ce qui se passe, c'est alors qu'une force opposée à elles tira la main de son amie, qui lâcha celle de Hina, l'imagination de Hina devint cauchemars, elle se renferma sur elle-même, comme un système de défense, les mains sur la tête, le corps tremblant..
Vinrent les cris de son amie, l'agitation, les cris, les rires malsains, les cris, les débattement, puis les mots..

"A l'aide !!! Hina !!! Hinaa !!! Hi.."

Hina tourna la tête vers les cris, elle était en pleure, les larmes coulaient sur son visage, elle tendit la main espérant que son amie soit toujours là. Puis une main vint agripper les cheveux blonds de la jeune fille qui était toujours renfermée sur elle-même. Sa main revint par réflexe prés de son visage, fermant les yeux fortement, c'est alors qu'Hina hurla de toute sa peur, un hurlement glaciale et strident qui avait l'air de durer plusieurs minutes. Quelques secondes après plus rien, un énorme silence envahit l'endroit où elles se trouvaient, seul le vent ce faisait sentir. Hina leva la tête, ouvrir les yeux calmement, l’obscurité de son monde était toujours là, elle appela sa meilleur amie, la chercha en tapotant la main sur le sol, sentit des flaques, sentit qu'elle toucha un visage, espérant que ce soit son amie, elle ferma alors les yeux et tomba de fatigue.
Plusieurs heures passèrent, Hina se réveilla en sursaut dans sa chambre, comme si tout ceci n'avait été qu'un mauvais rêve mais lorsqu'elle entendit la voix de ses parents juste à coté d'elle et ressentit la main de sa mère essayant de la réchauffer, elle comprit que ce n'était pas le cas et alors des larmes coulèrent de nouveau sur son visage. Elle demanda comment allait Miyuki, son amie, mais ils n'ont pu lui donner de réponses, en disant qu'ils n'avaient pas eu de nouvelles non plus. Quelques jours plus tard, Hina n'était toujours pas retourné à l'école, cela faisait deux, trois jours qu'elle n'avait quasiment rien mangé non plus, préférant rester dans sa chambre. Les cris, les bruits, l'agitation, tous cela lui revenait souvent à l'esprit, elle avait toujours peur, les soirs elle se renfermait sous sa couette le corps tremblant, angoissant, espérant ne pas revivre ça. Elle n'avait toujours pas eu de nouvelles de sa meilleur amie, elle qui la voyait quasiment tous les jours, n'ayant eu absolument aucune nouvelles, cela l'angoissait encore plus.
Le lendemain soir, c'est parents furent agréablement surpris de la voir sortir de sa chambre.. elle sortit pour venir prendre le repas avec eux, il faut dire que la chaleur et l'odeur des repas de sa mère était un remonte cœur à toute épreuve. Ne disant pas un mot, elle s'assit calmement à sa place, commençant par chercher ses couverts et son assiette puis ferma les yeux et mangea. Le repas ne fut pas très bruyant, seuls ses parents discutaient de tout, parlant du beau temps, de leur travail respectif, par moment sa mère caressait gentiment les cheveux et les joues de Hina, essayant de lui montrer son attachement, son amour pour elle. Vers la fin du repas, Hina ouvrir les yeux, d'un regard triste elle leva la tête, elle prit la main de sa mère la serrant fort puis dit ces mots..

"Maman, Papa,.. j'aimerais pouvoir voir le monde dans lequel vous vivez vous aussi.., voir les couleurs de votre monde.., contempler vos visages.., voir vos sourires.., vos peines.., admirer votre amour.., je veux vivre le même monde que vous.."

Les larmes coulant sur son visage, elle serra fort la main de sa mère, sa mère elle, l’enlaça fortement dans ses bras, laissant couler ses larmes à elle aussi. Son père tapota très gentiment la tête de Hina, lui caressant les cheveux, essuyant ses larmes, puis il dit :

"Hina, nous ferons n'importe quoi pour toi, pour que tu te sentes heureuse, si c'est ce que tu souhaites vraiment, alors nous trouverons sans doute une solution. D'ailleurs avec ta mère nous en parlions récemment et nous en avons peut-être trouvée une, mais c'est une opération qui va coûter énormément d'argent et puis cela risque d'être dangereux pour toi. Si jamais c'est ce que tu souhaites vraiment, alors nous pourrons trouver le financement nécessaire, mais comme je t'ai dis c'est dangereux et il y a un risque que cela ne marche pas, je veux que tu ai conscience de cela."
 
Hina laissa échapper un sourire, un air de soulagement.

"Si cela me permet d'enfin vous voir, d'enfin voir le monde qui m'entoure, d'enfin connaitre votre monde, alors je suis prête à prendre le risque !"

Sept mois plus tard. L'opération prit fin, cette opération consista à lui enlever ses yeux actuel pour les remplacer par des yeux robotisés, son père Hideaki, travaillant dans une industrie robotique a du demander à son patron le droit d'emprunter du matériel de l'industrie et de lancer ce genre d'opération très peu courante, bien entendu après l'accord de nombreux médecins, chirurgiens et spécialistes. Quarante-huit heures après l'opération Hina était toujours dans sa chambre d’hôpital, endormie, elle ouvra les yeux petit à petit, ses parents à coté d'elle attendant enfin son réveil furent soulagés de voir qu'elle ne souffrait pas, qu'elle avait l'air de bien supporter l'opération. Hina ouvrit complètement les yeux, un nouveau monde apparut devant elle, elle qui s'imaginait un monde complètement différent de celui qu'elle voiyait actuellement, elle tourna alors le regard et vit enfin pour la première fois le visage de ses parents, elle ne pu retenir ses larmes, elle était à la fois bouleversée, émue, soulagée, elle ne trouva pas les mots pour dire a qu'elle point elle était heureuse, juste un grand sourire avec un visage remplis de larmes de joie. Pourtant elle ne voyait pas encore exactement le même monde que tout le monde, le médecin gérant l'opération lui avait signalé qu'ils avaient du faire des choix, sinon l'opération allait être trop compliquée pour être réussie, c'est pour ça qu'elle y voit que en noir et blanc, ils ont laissées certaines facultés aux yeux, comme pleurer, etc. Mais elle devra mettre un bandeau spécial autour de ses yeux pour éviter par exemple, que les rayons du soleil endommage ses yeux et pour cacher aussi l'opération.

De retour chez elle, Hina pu reprendre le cour plus ou moins habituel de sa vie. Son école accepta qu'elle continue les cours, malheureusement elle n'avait toujours eu aucune nouvelle de sa meilleur amie Miyuki, depuis cette dernière fois. Elle avait cru entendre dire que ses parents et elle avaient déménagés loin d'ici mais rien de certains, juste des rumeurs.
Le soir quand les cours étaient fini, c'était la mère de Hina qui venait la chercher directement, après ses entraînements ou ses tournois. Cela ne déplaisait pas à Hina au contraire, ca la rendait heureuse de pouvoir être en compagnie de sa mère plus souvent, profitant de chaque instants passés avec elle. Sa mère était une professionnelle d'arts martiaux, elle s’entraînait quasiment tous les jours et participait régulièrement à des tournois, pour Hina sa mère était une héroïne, une icône qu'elle aimerait devenir plus tard. Un soir lors d'un repas, elle demanda à sa mère si elle pouvait l’entraîner, car elle souhaitait apprendre elle aussi, connaître les bases et les rudiments des arts martiaux, elle veut pouvoir se défendre, être utile à ses parents et qu'ils soient fiers d'elle. Akimi réfléchit quelques secondes puis lui dit :

"Mon sang coule dans tes veines, un jour ou l'autre je t'aurais entraîné, c'est peut-être pas plus mal de commencer maintenant.. Par contre je souhaite que tu t’entraîne tous les jours avec moi, cela risque de devenir difficile pour toi au bout d'un moment, mais j’espère que tu t'en sens capable ?"

Hina hocha la tête pour montrer son affirmation, puis continua son repas. Elle n'avait pas peur, son objectif était de devenir aussi forte que sa mère et elle ne souhaitait en aucun cas décevoir ses parents.

L'année de ses huit ans, alors qu'elle continuait les soirs de s’entraîner avec sa mère et que son niveau de progression augmentait petit à petit, elle assista involontairement à un combat, opposant sa mère à un homme un peu plus âgé. Elle l'avait croisé de temps en temps au temple, mais elle n'y avait pas réellement prêté attention. Le combat avait l'air violent, les opposants se rendirent coups pour coups, elle avait du mal à suivre leurs mouvements, ils étaient rapides et agiles. Hina n'arrivait pas à bouger, ni même à quitter le combat des yeux, comme si elle était hypnotisée par celui-ci. Aucun des deux n'arrivaient à prendre l'avantage sur l'autre, se rendant toujours coups pour coups mais plus violemment à chaque fois, jusqu'au moment où Akimi se prit un violent coups dans le ventre, la projetant en arrière sur plusieurs mètres. L'homme, alors, qui n'en n'était pas moins assez imposant, s’avança tranquillement jusqu’à Akimi, prononçant quelques mots. Hina ne les avait pas entendu, elle était toujours hypnotisée par la scène se déroulant non loin d'elle. L'homme avait maintenant un regard assez noir, assez méchant pour faire peur, il s'approcha d'Akimi, la souleva par le col, arma son poing puis la frappa violemment au visage. Le corps d'Akimi subissant le coup rebondit sur le sol puis s'écrasa lourdement.
Pour Hina cette scène là à eu l'impression de la vivre au ralentit, son corps commençait à trembler, les battements de son cœur accélérant, le stress, la colère montant. L'homme s’avança encore vers sa mère, il tendit lentement le bras vers elle, sortit de l'autre main une sorte de dague.. puis à ce moment là le cœur d'Hina s'arrêta, le temps, tout, elle s'imaginait sa mère entrain de mourir devant ses yeux. Hina subitement entra alors dans une colère, une rage noir et profonde, elle ferma instinctivement les yeux et cria de toute ses forces :

"Arrêteee !!!!!!!!!!!!"  

Le crie résonna dans toute la salle, elle ouvra lentement les yeux.. c'est alors qu'elle vu des dizaines de petits portails ronds derrière elle, dans certains il y avait des armes, dans d'autres rien. Elle était surprise, essoufflée et encore en colère. L'homme recula lentement de quelques pas, il n'avait pas l'air réellement surpris mais savais que s'il faisait un geste brusque, il finirait sans doute par le regretter. Voyant l'homme reculer, Hina se calma petit à petit, puis elle aperçu le visage de sa mère, lui demandant de se calmer et d'arrêter depuis quelques secondes déjà.

"Hina.. calme-toi *bruit de toux*, tout va bien Hina.. ne t'en fais pas tout va bien. Approches-toi. *bruit de toux*"

Entendant les paroles de sa mère, Hina se calma et couru vers sa mère pour l'enlacer. Les portails derrière elle, ainsi que les armes, disparurent petit à petit sous forme de poussière.  
Ce soir là elle avait bien cru perdre sa mère, perdre encore la vision de son monde..

Plusieurs années plus tard, sa mère avait fini de lui raconter l’existence de certaines personnes ayant des pouvoirs dans le monde, dont sa mère et elle, font parties. Sa mère décida de continuer de l’entraîner tout les soirs, au niveau de la pratique des arts martiaux ainsi qu'à la manipulation de son pouvoir, ayant toutes les deux le même, son apprentissage fut rapide. Cependant elle lui interdisait d'utiliser son pouvoir en dehors de la maison, que cela soit pour se défendre ou même pour le montrer à ses amis, par peur d'être dénoncer et au risque d'être arrêté.

A l'age de ses 16 ans, Hina et ses parents apprirent par la télévision qu'un certain Zero souhaitait conquérir le monde à sa manière et qu'il souhaitait montrer à tout le monde l'existence des pouvoirs, ainsi que de profiter de ça pour promettre sécurité aux gens, promettre  d'instaurer des milices partout, supprimant les libertés et autres. Pour ceux ayant des pouvoirs mais qui ne souhaitaient pas se soumettre à Zero, ils aurais droits à de lourdes sanctions, voir plus.
Les rumeurs, les bruits allaient vites, les gens ne parlaient que de ça, certains disaient même que Zero avait commencer déjà petit à petit, à conquérir le Japon.
Les parents de Hina ne savaient plus trop quoi faire, la protection de leur fille passait avant tout, mais que faire pour réellement la protéger ? Ils prirent alors la décision de déménager, de partir le plus loin possible d'ici. Hideaki appela son frère à New-York, lui expliqua la situation et lui demanda si ils peuvaient venir loger chez lui. Son frère accepta sans broncher.
Le lendemain, la valise de Hina était déjà prête, son grand père, qui habitait la maison à coté du temple, était présent pour récupérer Hina, pour l’emmener à l'aéroport et prendre le premier vol pour New-York. Sauf que Hina ne l'entendait pas de cette oreille..

Hina : "Maman, Papa ! Je ne pars pas sans vous, il en est hors de question !"

Akimi : "Écoute ma chérie, nous ne pouvons pas partir maintenant, il nous reste encore quelques trucs à régler et après nous te rejoindrons promis."

Hina : "Non ! Je veux rester avec vous, jusqu’à que vous ayez finis.. je veux rester à vos cotés"  
     
Hideaki : "Écoute, nous serons moins inquiets pour toi si nous te savons en sécurité chez mon frère et nous pourrions régler nos soucis plus rapidement et comme ca nous pourrions aussi être à New-York plus rapidement."

Des larmes coulaient sur le visage d'Hina, le coeur battant, l'impression qu'elle allait tout perdre si elle faisait ça..

Hina : "Ne me faites pas ça s'il vous plaît.. j'ai besoin de vous.. vous êtes mon monde.."

Le regard triste et larmoyant, baissant le visage, espérant pourvoir continuer à les voir..

Akimi : "Oh.. mon cœur.. on sera toujours là pour toi quoi qu'il arrive ! Nous en avons juste pour 2/3 jours grand maximum. Écoute.."

Sa mère, lui relevant gentiment la tête, lui effaçant ses larmes , lui dit..

Akimi : "Je te promets qu'on ce reverra vite, dès que je serais là je te ferais les meilleurs plats que tu préfères. En attendant je veux que tu prennes soin de toi et que tu sois forte.. Je te promets aussi.. un jour toi aussi tu connaîtras les couleurs de ce monde.. on les verras même ensemble.. promis !"

Sa mère, rapprocha son visage du sien et lui donna un long baiser sur le front, ce n'était pas un baiser d'adieu, juste un baiser maternelle plein d'amour et de tendresse. Des larmes coulèrent sur le visage de sa mère, puis un long sourire et ces quelques mots..

"Je t'aime petite ange !"

Puis Hina sauta dans les bras de sa mère, son père les enlacèrent lui aussi, ceci était un câlin d'adieu.. les trois corps réunis ne faisaient plus qu'un, les émotions, les larmes, la tendresse, l'amour, l'attachement, la chaleur, tout ça, était réuni entre eux, comme si c'était le premier et le dernier câlin qu'ils se faisaient tous ensemble..

...

Cinq ans plus tard, Hina est actuellement de retour au Japon à l’aéroport de Tokyo, âgée maintenant de 21 ans, la petite poupée, la petite ange, a bien grandi.  
Zero lui, a réussi son pari et a quasiment conquit la moitié du monde..
Une fois que Hina eut posé le pied au sol, lors de la descente de l'avion, elle ne pu s’empêcher d'avoir des souvenirs, des souvenirs qui lui serrent le cœur, personne n'a pu voir derrière son bandeau, voir son visage vide et triste.. Cela va faire 5 ans qu'elle n'a toujours pas eu la moindre nouvelle de ses parents, 5 ans depuis qu'elle a pris ce même avion pour aller à New-York sans eux.. Maintenant elle est venue là pour avoir des réponses. Elle pense que Zero est sans doute dans le coup, car elle s'est informée de son côté, elle a entendu dire que Zero, modifie, traque, tue, les gens qui ont des pouvoirs et ne souhaitent pas se soumettre..
Alors elle veut se battre contre Zero, contre sa dictature, elle espère trouver des gens qui font de même, enfin.. elle se dit qu'il y a forcément des gens qui s'opposent à lui.. Elle a décidée de partir en direction du centre de Neo-Tokyo, là où elle a entendu parler de ses derniers agissements, elle espère pouvoir trouver quelqu'un pour l'aider là-bas, elle espère pouvoir trouver des morceaux de son monde..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hina Aoki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love Hina
» Aoki G. Ishii : un pirate libre ! [En cours]
» [Septembre] Pullip Hina Ichigo
» Hina Chizo !
» Aoki D. Ishii [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise of Omegas :: RP :: Fiches des personnages-
Sauter vers: